Espace ressources
Vidéothèque 
voir ou à revoir  
voir ou à revoir  
Les vidéos du mois
Retrouvez ici les vidéos évoquées lors de nos différentes actions (soirées d'infos, intervention auprès de professionnels, temps d'échanges entre victimes, ... )
- Detection et prise en charge de la maltraitance dans Etat de Santé ( 04 mars 2017 - 28')


Andréa Bescond dans Mille et Une vies  (septembre 2016 - 56')

- Enfance maltraitée: motus et bouche cousue ? dans Ca vous regarde (03 mars 2017 - 47')


- Jérôme Nozet sur France 3 Bourgogne (01 mars 2017 - 2')

- Enfants maltraités, un silence à briser (13 septembre 2016 - 53')

-
La sidération dans le magazine de la Santé (janvier 2013 - 2')

-
Les scandales pédophiles dans Complément d'Enquête (31 mars 2016 - 1h15)

-
La pédocriminalité  dans le sport dans Stade 2 (21 février 2016 - 11')

-
La prescription dans Complément d'Enquête (novembre 2015 - 18')

-
Victime d'un pédophile, le combat d'une vie (janvier 2010 - 56')

La sidération expliquée par Marina Carrère d'Encausse et Michel Cymes dans le Magazine de la Santé - janvier 2013  (durée: 2 minutes)
L'impact des violences sexuelles sur le cerveau et visible sur une IRM fonctionnelle - extrait du documentaire Viol sur mineurs - mon combat contre l'oubli - novembre 2017 (durée: 5 minutes)
un essai thérapeutique mené au Canda et en France pour rendre les souvenirs moins douloureux - expliqué dans Envoyé Spécial - septembre 2017 (durée: 52 minutes)
"Le traitement est réalisé par le biais de 6 séances de 10 minutes. Sous l'effet du propanolol, à la dose de 1 mg/kilo, le patient est invité à raconter son trauma. Le récit est consigné, ce qui permet par la suite au patient de le relire à haute voix. Chaque semaine, le patient avale un comprimé avant de reprendre son récit initial. Souvent, entre la 4e et 6e séance, les patients déclarent que le texte ne correspond plus à ce qu'ils ressentent. Il n'y a plus de charge émotionnelle associée à la remémoration de (ou des) évènement(s). L'étude, destinée en priorité à ceux qui ont un syndrome depuis les attentas, s'adressent néanmoins à toute personne adulte souffrant d'un syndrome de stress post traumatique. Les prises en charge pourront commencer d'ici 2 à 3 semaines, le temps d'obtenir les dernières autorisations des comités de protection des personnes". (Sciences et avenir, 13/04/2016) 
la dysmorphophobie - dans l'émission Toute une histoire diffusée en septembre 2013
(durée: 60 + 23 minutes)