L'association 
Son nom, ses enjeux ... en jeux de mots
Noeuds-Verts,
   parce qu'elle est née vers Nevers,
   Nevers
, une petite ville nichée dans la verdure du centre de la France, une petite ville paisible en apparence, mais où, comme partout sur la planète, le vice sévit et provoque des sévices qui font naître des lésions souvent invisibles et irréversibles… 

Des Nœuds
   parce que les nœuds servent à unir, à nouer des liens qui aideront à délier les sacs de nœuds de celles et ceux qui se sentent souvent pieds et poings liés.
   pour tisser des liens à la fois informels, informationnels ou informatiques entre les victimes de ces sévices et celles et ceux qui sont à leur service.  

Des Nœuds Verts,
   parce que comme le vert, symbole d’espoir et du renouveau printanier, nous voulons être porteurs de cet espoir et aider les victimes à renaître après un long hiver

Des Nœuds-verts que nous voudrions être une insigne, un symbole pour nous, pères, mères et pairs, verts de rage et de douleur lorsque nous ouvrons les yeux qui voulons avec nos moyens lutter pour que les pervers ne fassent plus vivre de tels calvaires à des enfants, adultes en devenir.
Pour qui ?
Pour des petites victimes naïves qui un jour ont entendu un grand leur dire « je nœuds-vertsrien te faire de mal » et qui ont ensuite grandi en pensant que ce mal était le bien. Parce que ces mâles et ces femelles, souvent familiers, qui ont fait mal  se révélaient parfois être de grands pervers face à leurs proies qui, en proie à la douleur et l’incompréhension, n’avaient pas assez de nez pour pouvoir les démasquer ; les pervers tuent les enfants en les laissant en vie mais les pairs vertus, eux, essaieront de leur redonner l’envie de revivre. 

Pour ces personnes qui un jour ont osé parler et qui ont obtenu comme toute première réponse un cinglant « ce n’est pas vrai, c’est pas possible !! », parce que leur interlocuteur, interloqué, sidéré lui aussi n’était pas en mesure d’entendre, de croire, d’accepter, cette vérité, incroyable … incroyable mais vraie.  

Pour ces victimes qui ont alors eu l’impression de mentir, d’accuser à tort, et craint, tel Pinocchio, de voir leurs nez s’allonger, et des feuilles vertes y pousser comme des bourgeons adolescents. Et ceux qui n’ont pas connu l'enfer de l’envers du décor leur renvoient bien cette image comme un miroir. Un miroir déformant Un miroir dans lequel ils ne peuvent plus se regarder et qui leur donne une impression réelle que quelque chose a changé,…  

Mais face au miroir, il faut réfléchir et les aider à réfléchir 
Pour quoi ?
Pour aider celles et ceux qui ont osé parler, qui ont eu l’impression d’être jugés, d’êtres coupables et non victimes, à comprendre que c’est le contraire, pour les aider à retranscrire la vérité

Pour permettre l’écoute de celles et ceux qui ont plus souvent entendu "tais-toi" que "t'es toi" parce que la découverte de ces faits « divers » sidère et que cette sidération rend les dires difficiles à entendre et à croire. Pour les encourager à parler, à être enfin eux-mêmes, pour qu’enfin ils puissent entendre « parle, je t’écoute, je te crois ». 

Pour aider ces petits et « grand corps malade » sur le chemin de leur guérison « envers et contre tout » les préjugés, les tabous, en améliorant notre accompagnement et en leur apportant toute l’aide (familiale, psychologique, médicale, policière, juridique, administrative, législative,…) dont ils ont grand besoin. 

Pour mettre un peu de couleur dans des vies trop sombres d’enfants violés. Violet, un nom de couleur trop difficile à prononcer …. Pourtant avec le rose il est la couleur préférée, voire exclusive, des petites filles ingénues qu’il nous faut protégerRose et violette, ce sont aussi deux noms de fleurs. La Rose, symbolise la séduction et l’amour tandis que la Violette est une représentante de la famille des « Pensées » ; ces pensées parfois tatouées sur la peau, mais aussi souvent incrustées dans la peau et toujours gravées des profondes-heures du corps et de l’esprit des victimes violées 

Pour en parler de ces viols laids, lever les tabous et mettre à bout ces pervers tueurs à toute heure 

Pour que, pour les victimes, nous soyons, nous tous, familles, psychologues, médicaux, policiers, juristes, administratifs, législateurs, toujours là et pas las
Pour tendre vers une nouvelle ère, une neuve ère, où le revers sera pour le coupable et non pour la victime 

Pour que plus jamais les pervers ne sévissent et que l’on puisse alors dire haut et fort, le chanter à l’infini sur un neuf air : « Never, Never, Never more » 

Pour que deux mains ensemble ou tous ensemble nous ne laissions pas souffffrir les victimes comme hier, pour que celles et ceux qui ont souffert hier sous le poids des pervers, puissent sourrrrire et revvvvivre demain 

Pour que les nez verts des victimes mûrissent et deviennent des nez rouges, symboles des clowns pour ingénus qui redonnent le rire et le sourire
 
Pour que tous les nœuds qui existent (des nœuds papillons, nœuds de cravates ou de foulard, des nœuds de pêche, des nœuds plats ou nœuds marins) ne deviennent jamais des nœuds coulants… 

Ensemble créons des liens avec l’association Nœuds-verts, restons attachés sans nous sentir ficelés pour autant, afin d’aider d’autres à recréer du lien. 
Où et quand ?
En attendant de trouver une neuve aire vers Nevers, l'association « NŒUDS-VERTS » a élu domicile sur une avenue de la Paix (c'est bien aussi !) dans une commune proche de Nevers.

Nous espérons que chaque année en Novembre, nous trinquerons comme nous l'avons fait cette année, à la Journée Internationale des Droits de l'Enfant, autour de plus de neuf verres pour que les victimes ne « trinquent » plus à la place des pervers.

Et comme nous faisons le voeu qu'un jour plus personne n'ait besoin de nos noeuds-verts, nous nous inspirerons de l'effet mère pour que notre association soit éphémère. 

En conclusion 
Ce petit mot, arc-en-ciel plein de jeux de maux, de douleurs et de couleurs évoque des sous-entendus pour des victimes sous-entendues. L’exemple du sourire qui mène au rire peut être un des sentiers comme le ver-vert de Nevers, bordés de roses et de violettes, pour un cheminement du sous-entendu à l'entendu.

Ce lien tissé entre vous et nous: noeuds-verts @orange.fr sera, nous l'espérons, pour nous tous un coin de ciel bleu et d'espoir où nous nous connecterons à la vie et à l’avis de celles et ceux qui voudront bien nous le faire partager.
 
Nœuds-verts, une association colorée, singulière mais plurielle avec un trait d’union pour tisser du lien pour unir et réunir.

Avec Nœuds-verts rien n’est impossible  
parce que tout naît possible.
Elle sait mais ne dit rien